AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le vin Blanc du Sud-Ouest

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
xp4
plat principal
plat principal
avatar

Masculin Nombre de messages : 3322
Localisation : Champeix au milieu des volcans d'auvergne
Date d'inscription : 27/04/2006

MessageSujet: Le vin Blanc du Sud-Ouest   Sam 29 Mar 2008 - 15:44

Le vin Blanc du Sud-Ouest

Rosette

Ce vignoble minuscule, au nord de Bergerac, fait des blancs demi-secs ou moelleux (entre 8 et 54 grammes de sucre résiduel) au goût de pierre à fusil, devant titrer de 12 à 15%vol. Le sémillon s'y exprime en notes d'acacia ou de pamplemousse, et ce vin s'accorde bien au gras du fromage.

Côtes du Marmandais

Les blancs peuvent être faits de sémillon, muscadelle, sauvignon, et ugni.

Saussignac

L'appellation désigne des blancs obtenus à Saussignac, Gageac, Rouillac, Monestier, et Razac-de-Saussignac.

Les cépages:le sémillon, le sauvignon, la muscadelle, et le chenin blanc.

Autrefois appelé Bergerac - Côtes de Saussignac, le terroir de Saussignac est une enclave dans les Côtes de Bergerac. Le vin se distingue des Côtes de Bergerac blancs par sa légèreté, due au chenin.
Consommable jeune, il prend du panache après quelques années, mais il faut le boire, très frais, dans ses dix premières années.

Bergerac, Côtes de Bergerac

Autrefois doux, à base de sémillon, le Bergerac blanc est désormais sec, à dominante sauvignon. Il porte l'appellation Bergerac sec. Il doit titrer de 10 à 13%vol et contenir au plus 4 grammes de sucre. Il convient de le boire jeune sur les entrées, ou de l'utiliser pour le Kir ou en cuisine.

Les Côtes de Bergerac moelleux sont des blancs titrant au minimum 12%vol et contenant de 18 à 54 grammes de sucre. Il convient de les boire dans 5 ans.

Monbazillac

Enclavé dans le Bergerac, au sud de cette ville, et occupant les coteaux qui dominent la rive gauche de la Dordogne, c'est l'un des rares vignobles exposés au nord, où les brumes automnales favorisent l'apparition de la pourriture noble.

La production est de 70.000 hectolitres par an, de vins très liquoreux à boire très frais en dessert, à partir de 2 ou 3 ans, mais qui se bonifient en vieillissant et peuvent se conserver 20 à 30 ans.

Montravel

Montravel s'applique à des blancs de plaine, titrant de 10 à 13%vol, secs mais contenant au moins 4 grammes de sucre résiduel, issus de cépages locaux ainsi que de l'ondenc et du chenin blanc, et une tolérance pour l'ugni blanc.

Côtes de Montravel et Haut-Montravel s'appliquent à des blancs de coteaux, moelleux ou liquoreux, issus uniquement de sémillon, sauvignon, et muscadelle. A défaut de pouvoir obtenir la pourriture noble, on récolte les raisins aussi mûrs que possible.
Les vins doivent titrer de 12 à 15%vol, et contenir de 8 à 54 grammes de sucre résiduel. Ils gagnent à vieillir quelques années.

Côtes de Duras

L'appellation Côtes de Duras correspond à des vins rappelant les Côtes de Bergerac, devant titrer de 10,5 à 15%vol et contenant 4 grammes ou davantage de sucre résiduel.
Aujourd'hui, les vignerons font surtout du Côtes de Duras sec, un vin à majorité de sauvignon, qui titre de 10 à 13%vol et doit contenir moins de 4 grammes de sucre résiduel.

Gaillac

Cépages blancs :

* le mauzac, cépage local apprécié tant pour sa puissance dans les liquoreux que pour ses arômes dans les secs tranquilles ou effervescents,
* le l'en de l'el apporte finesse et légèreté, ce qui n'exclue pas une certaine vivacité,
* l'ondenc, cépage local un peu capricieux, et pour cette raison de plus en plus délaissé au profit du sauvignon, du sémillon, et de la muscadelle.
Le gaillac doux est un vin a boire jeune.

Béarn

Cépages :

petit manseng, grosmanseng, courbu, lauzet, camaralet, sauvignon et raffiat.

Pacherenc de Vic-Bilh

Le vin doit aux cépages courbu, arruffiat (ou ruffiac), camaralet, et manseng (plus sauvignon et sémillon) une riche palette aromatique. En général sec, parfois moelleux, ou vif et tendre à la fois, selon l'encépagement et le millésime, mais devant titrer au minimum 12%vol, son goût de miel évoque le Jurançon, avec de délicates nuances florales.

Jurançon

On y produit deux sortes de vin :

Le Jurançon sec:

Le Jurançon sec peut être fait de petit et gros manseng, courbu, plus lauzet et camalaret, sans aucune restriction dans les proportions. Dans la pratique, le gros manseng, productif, est prédominant. Les raisins sont vendangés bien mûrs mais non passerillés. Le rendement est limité à 50 hl/ha, et le vin doit titrer de 11 à 12,5%vol. Il est alors sec, nerveux, fruité, très aromatique, à boire jeune (1 ou 2 ans).

le Jurançon doux:

Ce vin peut être fait des mêmes cépages que le Jurançon sec, mais lauzet et camaralet ensemble ne peuvent pas y figurer pour plus de 15%. Le rendement est limité à 40 hl/ha, mais certains viticulteurs se limitent à 25 hl/ha.
Pour bénéficier de cette appellation, la vendange doit être pratiquée tardivement, jusqu'après les premières neiges et gelées, pour obtenir des raisins passerillés sur pied; et cela impose des tries.
Il en résulte un nectar original, à la robe dorée, à la sève généreuse, qui titre au moins 12,5%vol et se bonifie en fût de chêne puis en bouteille. Très parfumé, il présente un goût légèrement épicé de cannelle et de girofle, et un bouquet de miel, de tilleul, de noisette et d'amande grillée.

Buzet

Cèpage : sémillon, sauvignon, muscadelle.
Revenir en haut Aller en bas
http://g-lob.com/#sk;t=glob_home;;lang=fr_FR
 
Le vin Blanc du Sud-Ouest
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Labro, Philippe] Un été dans l'Ouest
» Tuto pochette berlingot..."Aiguille à l'Ouest"
» Milonga Alas D'Tango au Café vent D'Ouest à Anglet
» dans le courier de l'ouest
» Milonga Alas D' Tango au Café Vent D'Ouest à Anglet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PAT A CHOUX :: La cave :: Foire aux questions et discussions sur le thème du vin-
Sauter vers: